Quel type de test urinaire choisir ?

1 octobre 2009Carl (Admin) 3 réactions »

Ça y est, vous vous êtes décidé ! Vous allez utiliser un test urinaire de dépistage des drogues.

Que ce soit pour vous-mêmes, vos enfants, vos employés, ou même pour un service hospitalier, la question reste la même : quel type de test urinaire choisir ?

En bandelette ? En cassette ? En boitier ?
drogue-test-urinaire-bandelette-s
drogue-test-urinaire-cassette-s
drogue-test-urinaire-boitier-s

Selon vos besoins, chaque type de test sera plus ou moins simple à utiliser, plus ou moins bon marché, et plus ou moins écologique.

NB : nous ne verrons ici que les dispositifs dépistant une seule drogue à la fois. Les multitests (ou tests multi-drogues) ne sont pas concernés.

Les bandelettes urinaires

Bandelette urinaire de dépistage des drogues

Bandelette urinaire

La bandelette urinaire, c’est le test en lui-même. C’est elle qui contient les réactifs qui vous permettrons de déterminer s’il y a eu (ou pas) consommation de stupéfiants. Le résultat s’affiche sur la partie centrale, sous forme de bandes de couleurs rouges.

  • 2 lignes apparaissent : test négatif (rien n’est détecté)
  • 1 seule ligne apparaît : test positif (la substance a été détectée).

A chaque drogue correspond une bandelette spécifique. Il en existe aujourd’hui pour la plupart des stupéfiants.

Le principe est extrêmement simple : il suffit de tremper le côté absorbant dans un échantillon d’urine (il en faut très peu, contrairement à ce que montre la photo ;) ). Ensuite, il n’y a plus qu’à attendre le résultat, qui apparaît au bout de 5 à 10 minutes.

Trempez la bandelette

Trempez la bandelette

Test négatif

Test négatif

Test positif

Test positif

L’avantage des bandelettes, c’est qu’elles évitent toute manipulation d’urine. Rien à verser ou transvaser. De plus, ne comportant aucun packaging plastique, elles sont moins encombrantes, et souvent moins chères que les tests en cassette et en boitier. C’est pour cela que la plupart des laboratoires d’analyse et des hôpitaux utilisent ce type de test.

Les tests en cassette

Test cassette + pipette

Test cassette

Les tests cassettes ne sont ni plus ni moins que des bandelettes urinaires (voir ci-dessus) placées dans un conteneur en plastique. Les bandelettes utilisées sont exactement les mêmes. Seule la cassette a été ajoutée.

Sur la photo de droite (cliquez pour agrandir), vous pouvez voir une ouverture rectangulaire au centre. C’est tout simplement pour que la partie centrale de bandelette urinaire (la zone de résultat) soit visible. Sur la partie inférieure, se trouve une ouverture circulaire, qui laisse apparaître la partie absorbante de la bandelette. C’est dans cette petite zone qu’il faudra déposer quelques goutes d’urine.

Et c’est là que le bas blesse ! L’utilisation des tests-cassette n’est franchement pas pratique, car il est obligatoire d’utiliser une petite pipette en plastique, afin de recueillir un peu d’urine, et reverser ensuite cette urine dans la zone circulaire.

Verser l'urine dans le test

Verser l'urine

Test négatif

Test négatif

Test positif

Test positif

Personne n’aime manipuler de l’urine. C’est pour cela que j’ai toujours évité au maximum l’utilisation de ces tests-cassette.

Les tests en boitier

2 tests-boitier

2 tests-boitier différents

Comment vendre un test urinaire classique trois fois plus cher ?
Simple : le mettre dans un boitier en plastique !

Car dans ce boitier plastique, là encore, il n’y a rien d’autre qu’une bandelette urinaire classique. En termes de performances, les tests en boitiers sont donc rigoureusement identiques aux bandelettes urinaires sans boitier.

L’utilisation est tout aussi identique, à la différence qu’il faut retirer le capuchon avant de plonger la zone absorbante dans l’urine.

D’un point de vue marketing, par contre, c’est la nouvelle poule aux œufs d’or de l’industrie du dépistage, car ces boitiers ont permis de lancer sur le marché des produits avec un bien meilleur design, et donc d’en doubler ou tripler le prix de vente. Quand on sait qu’un boitier ne coûte pas plus de 0,05 € l’unité à produire, on voit tout de suite quel est l’intérêt des fabricants à vendre ces boitiers plutôt que des bandelettes simples.

J’ai lu dernièrement sur plusieurs dossiers de presse, sites internet et autres supports de communication que ces boitiers sont une innovation sans précédent des tests de dépistage, voir même une quasi-révolution. L’argument principal : votre bandelette urinaire serait totalement protégée des torsions et des chocs, ce qui permettrait de faire des économie car il y aurait moins de pertes dues au transport et au stockage.
Même si je ne peux que m’incliner devant l’intelligence de concepts marketing comme celui-ci, je ne peux que vous parler de ma propre expérience. En 10 ans d’utilisation de bandelettes urinaires, je n’en ai jamais vu de tordues ou détériorées par le transport. Une bandelette, c’est même étonnamment résistant.

Comble de l’ironie, cette « avancée majeure » est totalement anti-écologique.
Un test urinaire est un produit jetable. Il s’en utilise des dizaines de millions dans le monde chaque année. Si les fabricants arrivent un jour à convaincre les professionnels du bien fondé de leurs boitiers, il y aura des donc des millions de boitiers plastiques jetés à la poubelle, et qui resteront dans nos décharges des centaines d’années (à ma connaissance, le plastique n’est toujours pas biodégradable).
Bien plus qu’une (fausse) innovation technologique, il s’agit là d’une régression écologique majeure.

Conclusion

Si vous tenez à vos sous et aimez votre planète, utilisez des bandelettes !

Mais ce n’est que mon avis, et il parfaitement discutable. D’ailleurs… réagissez ! ;)

  • Share/Bookmark

3 réactions sur ce sujet

  • De Mey :

    Effectivement, ya du bon marketing la dessous.Là c’est sur, « le plastique, c’est fantastique ! »

  • De Tirson :

    Pourquoi dites-vous que cet article ne concerne pas les tests multi drogues ? Ce ne sont pas les mêmes bandelettes qui sont utilisées ?

  • De Carl (Admin) :

    @ Mey : pas mal ! Je m’en veux de ne pas y avoir pensé ;)

    @ Tirson : il s’agit bien des mêmes bandelettes, mais un multitest est obligatoirement composé d’un boitier/cassette, afin de solidariser les bandelettes qui le composent en un seul test. C’est plus pratique à utiliser qu’une succession de bandelettes seules (sur un 12 drogues complet, ça ferait beaucoup de manipulations) et cela permet surtout une traçabilité et un suivi beaucoup plus simple.


© 2009-2017 DEPISTAGE-DROGUE.com Tous droits réservés - All Rights Reserved